Partir à l'improviste sans gluten


Partir se promener pour une journée, lorsqu'il fait beau, que le soleil brille, c'est le plaisir de tout à chacun.


sans-titre-2-2.jpg

 

Partir pour trois jour en vadrouille, sans trop de plan, juste une envie de bouger, de voir du pays, emmener les enfants lorsqu'ils sont là, leur montrer de nouveaux horizons... Le tout dans l'improvisation !

Ce n'est pourtant pas une chose que l'on voit comme ça lorsque l'une des personnes (vous, lui, elle, nous) est intolérante au gluten ou/et à d'autre chose. Le resto sur la route, c'est rappé, s'arrêter dans une supérette pour acheter un paquet de gâteau ça parait mal barré... Bref, et si on doit préparé 4 repas pour les deux jours à venir ce matin avant de partir; Eh bien on n'est pas prêt de lever le camp !
En tout cas on voit les choses comme ça pendant un certains temps... Le temps de trouver les astuces nécessaires qui permettent de partir la tête dans les nuages mais avec les précautions requises : de quoi grignoter sur la route.

Pour cela, il faut certes prévoir mais cela n'empêche pas l'improviste de s'inviter dans le quotidien. Comment ? Et bien par exemple en ayant toujours quelques petits plats sans au congélateur (du cake, la part de quinoa cuit en trop qui restait après un repas, du riz à la sauce tomate que l'on avait préparé en quantité pharaonique pour toute la famille le mauvais jour (si, si ça arrive!), quelques biscuits sans ect...).
On part donc avec la glacière, deux trois plats congelés, une salade faite sur le pouce, deux trois fruits, les petits biscuits préparés en famille, un paquet de craquottes "sans" du commerce au cas où et des gamelles (couvert etc... pensez au sopalin Clin d'œil) et on peut partir sur la route. Si l'envie vous prend, tout est alors possible.


Disons que l'imprévu aura été préparé à l'avance, c'est tout !

 

Alors, ouvrez-vous les horizons et partez vous aussi, le premier petit "voyage" peut être de seulement d'une journée, pour ne pas trop se bousculer car ce n'est pas toujours facile, mais ce sera déjà bien, cela permet de ne pas se fermer au monde ! On à aussi le droit (et le devoir ?) de partir à l'improviste même si l'on à ces quelques "petites" contraintes, cela fait tellement de bien ... On grignotera tous ensemble sur un plaid au milieu d'un parc, sur un banc public, sur la plage...


ET SURTOUT ON PROFITERA !



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site